Auction Highlight Art Contemporain : Christo et Jeanne-Claude

L’empaquetage du Pont-Neuf par Christo et Jeanne-Claude s’inscrit parmi les grands projets monumentaux temporaires qui caractérisent la démarche créative des deux artistes. Il s’agit du troisième projet parisien qui voit le jour, après le barrage de la rue Visconti par des barils en juin 1962 en réaction à l’érection du Mur de Berlin, et la Structure de 112 barils de pétrole sur l’Esplanade du Palais de Tokyo dans le cadre du Salon de Mai en 1968. Le projet pour l’Arc de Triomphe, imaginé dès 1962, sera finalement dévoilé au public avec quelques mois de retard en 2021 alors que Christo nous a quittés en mai dernier et que le Centre Pompidou vient de consacrer au couple une exposition majeure retraçant essentiellement l’histoire de The Pont-Neuf Wrapped [Le Pont-Neuf empaqueté], Paris, 1975-1985. L’idée d’empaqueter le Pont-Neuf a été développée par les deux artistes dès 1975. Alors qu’il avait d’abord choisi le Pont Alexandre III, Christo confie : « Mais c’est un monument ordinaire... il n’a qu’une seule arche, il est loin du centre de Paris, loin de Notre-Dame. Très vite, le Pont-Neuf s’est imposé à moi. C’est le pont de Paris le plus ancien, il date d’Henri IV. Sa forme est idéale, et surtout, il est intimement lié à l’histoire de l’art. N’oublions pas qu’il a inspiré Callot, Marquet et beaucoup d’autres peintres. Alors, j’ai voulu le transformer, faire d’un objet architectural, d’un objet d’inspiration pour les artistes, un objet d’art tout court. Qu’il devienne pour la première fois une sculpture, mais éphémère comme mon rêve, puisqu’on ne le verra empaqueté qu’une dizaine de jours et qu’il retrouvera définitivement son ancien aspect. » 

Ainsi, tout en s’inscrivant dans l’histoire du plus ancien pont de Paris comme source d’inspiration des artistes, Christo et Jeanne-Claude aspiraient-ils à lui offrir un regard neuf, à dépasser cette question de la représentation picturale pour opérer une transformation sublimant ses qualités architecturales. L’exploit est, comme pour leurs autres réalisations monumentales, non seulement technique, mais aussi politique et administratif. Pas moins d’une dizaine d’années de négociations ont en effet été nécessaires pour obtenir les autorisations rendant possible l’emballage du pont. Le projet manque d’échouer à plusieurs reprises et c’est seulement en 1984 que le maire de Paris, Jacques Chirac, donne son accord définitif pour l’emballage qui durera quinze jours, du 22 septembre au 6 octobre 1985. Comme pour tous les grands projets urbains des deux artistes, l’empaquetage du Pont-Neuf a exclusivement été financé par la vente des dessins préparatoires exécutés par Christo. The Pont-Neuf Wrapped (Project for Paris), 1985 appartient ainsi à un corpus dont chacun des éléments constitue autant de pièces d’un gigantesque puzzle qui, mises bout à bout, ont permis la concrétisation d’une œuvre exceptionnelle ayant « marqué la mémoire collective par son caractère démesuré, audacieux et polémique ».

CHRISTO (1935-2020) et JEANNE-CLAUDE (1935-2008)

THE PONT NEUF, WRAPPED (PROJECT FOR PARIS), 1985

Mine de plomb, pastel, fusain, crayon gras, tissu, fil et collage de plan architectural sur carton, en deux parties

Lot 21 - Vente ART CONTEMPORAIN, 25 Novembre 2020. 



Voir le catalogue de la vente



Contact : Julie Ralli +33 1 53 30 30 55 - ralli-j@tajan.com