Bandes dessinées aux enchères, un marché dynamique en plein essor

La BD suscite depuis toujours un élan important sur le marché de l’art. Les dessinateurs, artistes historiques aux modernes, voient régulièrement leurs côtes grimper et les nombreuses vacations consacrées à la bande dessinée incitent les passionnés du neuvième art à renouveler sans cesse leurs collections, favorisant ainsi la circulation des albums, éditions originales et planches les plus prisés.

Retour donc sur un segment de marché en plein essor et en perpétuel renouvellement.

Un marché d’amateurs passionnés et de spéculateurs

Longtemps fermé et restreint aux initiés, le marché de la BD s’ouvre de plus en plus à un large profil de collectionneurs et spéculateurs qui voient dans ces acquisitions un réel investissement, tant les valeurs des éditions originales et collections s’envolent en salle des ventes.

Cet engouement pour l’art de l’illustration ne concerne d’ailleurs pas que l'Hexagone : l’Europe mais aussi l'Outre-Atlantique vouent une véritable passion à la BD, où les stars de l’école franco-belge côtoient celles de DC Comics (Batman, Superman, Aquaman…) et Marvel (Captain America, Iron man, Spiderman…), remises en lumière ces dernières années par les productions hollywoodiennes sur grand écran. À ce titre, on peut par exemple citer la vente d'un exemplaire du tout premier Marvel Comics, paru en 1939, qui s'est arraché 1,26 millions de dollars aux enchères en 2019, et dont le prix d'origine était de seulement 10 cents ! 

Les grands maîtres de la bande dessinée

Si la côte des "valeurs sures" telles que les Tintin reste stable, offrant d’ailleurs à Hergé le record de vente pour une planche originale, adjugée à 2,5 millions d’euros en 2014; tous les grands maîtres de l’école franco-belge ont la part belle sur le marché de la bande dessinée de collection. Les aventures de Corto Maltese ou Largo Winch (Hugo Pratt), Gaston Lagaffe et Spirou (Franquin) ou encore Astérix et ses fidèles comparses Obélix et Idéfix (Goscini et Uderzo), se vendent toujours particulièrement bien et s'envolent à plusieurs dizaines milliers d’euros pour les exemplaires les plus rares !

Néanmoins, de nombreuses planches de grandes qualités ont déjà circulé sur le marché ces dernières années et les acheteurs de BD recherchent désormais de nouvelles valeurs montantes pour compléter leur collection.

La nouvelle vague plus que jamais plébiscitée !

Cette nouvelle tendance, ainsi que la dynamique actuelle du marché de la bande dessinée, favorisent la côte et la montée en puissance d’artistes plus modernes et parfois moins connus du grand public, mais que les connaisseurs et amateurs avertis s'arrachent lors des vacations BD. Ainsi, les œuvres de Gotlib (Gai-Luron), Enki Bilal bien sur, ou encore Jean Giraud Moebius (Blueberry) ne cessent de prendre de la valeur sur le marché, déapssant parfois les montants des dessinateurs historiques.

Alors que certains spécialistes doutaient du potentiel des planches dessinées aux enchères, force est de constater que le 9ème art a trouvé une place à part entière sur le marché de l’art. L’ardeur des acheteurs ne saurait se tarir dans ce contexte fleurissant, offrant ainsi aux possesseurs d’œuvres dessinées et collectionneurs de belles perspectives à la vente.



Si vous avez acquis des albums, planches originales ou collections de valeurs il y a quelques années, pensez à les faire rapidement expertiser. N’hésitez pas à prendre contact avec nos équipes pour une estimation gratuite et confidentielle.

Vous pouvez également profiter de notre prochaine vente consacrée à la BD le 2 avril prochain !