Vente aux enchères caritative : 255 000€ récoltés pour SOS EHPAD

Succès pour la vente caritative exceptionnelle online au profit de SOS EHPAD, organisée par Tajan et à l'initiative de Laurence Benaïm.

Quelques chiffres  

255 000 euros de résultats au profit de SOS EHPAD

476 enchérisseurs

824 enchères envoyées 

155 lots vendus (soit 80% des lots) 

93 acheteurs en online, présents en France, Belgique, États-Unis, Grande-Bretagne, Israël, Italie, Suisse et Mexique.

Quelques mots

LAURENCE BENAIM: "Le succès de cette vente nous prouve combien l'enchantement fait partie de nos valeurs, celle des donateurs, des acheteurs, de toute l'équipe que je remercie d'avoir ainsi prouvé avec tant de générosité que le rêve, l'art de vivre, le goût aimantent les désirs. La beauté, en étant ainsi célébrée se partage. Nous avons vécu un moment extraordinaire, un moment de lumière, mon père dans un EHPAD, je suis particulièrement sensible au dévouement du personnel soignant auquel j'adresse toute ma reconnaissance et mon affection".

RODICA SEWARD, présidente de TAJAN « Nous sommes enchantés d’avoir mis au service d’une noble cause notre savoir-faire et notre énergie. Il est évident que les acteurs du marché de l’art se doivent de participer à l’effort national avec leur cœur et offrir leurs moyens. Je suis fière de cette aventure qui servira concrètement les besoins des personnels soignants sur le terrain au service des plus faibles. »

OLIVIER DE LA DOUCETTE, Président de la Fondation Recherche Alzheimer et fondateur du programme  SOSEHPAD remercie tous les généreux contributeurs de cette vente caritative exceptionnelle. "La totalité des sommes récoltées vont nous permettre de poursuivre notre action en faveur des personnels des EHPAD les plus en difficultés : achat de matériel de protection, transports, garde d’enfants, fourniture de repas, amélioration des espaces dédiées au personnel… En cette période de crise si particulière, cette mobilisation du monde des arts et de la culture en faveur du personnel des EHPAD, est très réconfortante."    

Les lots phares

L'ART A L'HONNEUR

Avec 16500 euros pour le fusain Java, spécialement réalisé par Adel Abdessemed. 4200 euros pour une sérigraphie de CHU TEH CHUN (don de la Fondation), 4200 euros pour un aquarelle, encre et collage de Marcella Barcelo (don de la Galerie Anne de Villepoix).

LES ICONES EN TETE

Avec 7500 euros pour un dessin de Mylène Farmer, 10500 euros pour "Haute Couture", croquis de Marie Laure de Noailles offert à Christian Dior en 1951, 2600 euros pour le maillot signé de Kylian Mbappé, 5500 euros pour une paire de boucles d'oreilles en or et aluminium de JAR, 3200 euros pour la photographie Sienna Miller de Mario Testino, 2000 euros pour le portrait Jumping Karl de Jean Baptiste Mondino, 1500 euros pour une chaise d'Hedi Slimane pour Celine et autant pour le portrait d'Yves Saint Laurent et de Betty Catroux qu'elle dédicacera, le panneau Sonia Rykiel parti pour 1000 euros : cette vente montre aussi l'attachement des acheteurs à ceux et celles qui ont inventé  leur vie, affichent leur personnalité singulière, dans l'exploit, la différence et la beauté. L'envol de la valise Rimowa entièrement personnalisable (1700 euros), consacre aussi le succès des chemins de traverse : la réinvention des marques grâce aux liens entre technologie, imagination et artisanat. 

LE DESIGN COLLECTOR

L'épreuve d'artiste du Bishop en céramique émaillée cuivre, d'India Mahdavi a été adjugée à 2000 euros. La lampe Lune de Mattia Bonetti et Elisabeth Garouste offerte par la galerie En attendant les Barbares s'est envolée à 4200 euros et la commode XL de Jérôme Faillant Dumas (Love Editions) a été vendue 8000 euros.

LE TRIOMPHE DES EXPERIENCES IMMATERIELLES

Guillaume Néry et son baptême d'apnée (5500 euros), Stéphane Bern et sa visite privée du Château de Versailles (3200 euros), le violoniste Renaud Capuçon et sa répétition privée (3900 euros), l'atelier d'écriture sur la mémoire de Leila Slimani (2000 euros), la journée de tournage avec Rachida Brakni (1500 euros), célèbrent le goût des moments uniques. Avec un attrait consacré du patrimoine, comme le prouvent le succès des visites privées : le 40 rue de Sèvres, joyau architectural parisien et siège de Kering (1500 euros); l'appartement de Gabrielle Chanel (1200 euros); l'invitation à découvrir des lieux fermés au public, comme la  manufacture de Louis Vuitton à Asnières (800 euros), le Château de la Colle Noire, dernier refuge de Christian Dior (900 euros), consacrent l'intérêt pour le patrimoine et le savoir faire français. Une soirée dans la loge de l'Empereur de l'Opéra de Paris a atteint 4200 euros. Avec les relookings proposés par John Nollet (900 euros) et Christophe Robin (900 euros), l'envie du déconfinement se confirme dans l'envie de changer de tête...

LA MODE TOUJOURS ET AUTREMENT

Avec 2400 euros pour un croquis Giorgio Armani, 1100 euros pour une place permettant d'assister au prochain défilé haute couture de Gaultier Paris (dans lequel la jeune créatrice Sacai réinterprétera le style de Jean Paul Gaultier), et autant pour Jacquemus, l'intérêt pour la mode se manifeste dans une envie retrouvée de merveilleux, de surprise, d'éblouissements. Le dessin de Karl Lagerfeld, envoyé à Laurence Benaïm, croquant un tête à tête imaginaire entre Gabrielle Chanel et Laurence Benaïm "Ma chère Laurence, vous êtes arrivée trop tard pour qu'on puisse parler de mode" (2005), s'est vendu 3800 euros, avec 9 enchérisseurs se disputant le lot. La "dame de coeur" de Vincent Darré s'est adjugée 1700 euros. Les trois croquis de Christian Lacroix, AMOR/AMOR ET ADELANTE/ ont été vendus 2100 euros, ceux d'Alber Elbaz, Jean Charles de Castelbajac sont partis pour 800 euros chacun.

DE LA LUMIERE AVANT TOUTE CHOSE

Avec 4400 euros pour la Compression de Fred Allard, bouteilles de Coca Cola plongées dans un bain d'or, 2800 euros pour le lot composé de 3 magnums d'Yquem, 3600 euros pour le bracelet LOVE de Cartier, 2400 euros pour la mezuza de Delphine Horvilleur,  représentant la façade de Central Synagogue où elle exerça en tant que jeune rabbin à New York,  les symboles liés à la lumière nous éclairent : Il me semble que la période que nous traversons aujourd’hui est à sa manière une « mezouza », la conscience pour beaucoup d’entre nous, qu’il pourrait s’agir d’une «zone liminale », d’un passage entre des temps de nos vies.

LES EPICURIENS ET LA GASTRONOMIE à L'HONNEUR

4400 euros pour une symphonie de saveurs  orchestrée par Alain Ducasse pour 4 personnes à la "Table du Chef" dite l'Aquarium (au Plaza Athénee), 4200 euros pour le lot de l'Hôtel Meurice, 1900 euros pour un cooking class avec Christian Le Squer au George V Four Seasons, 1400 euros pour un déjeuner chez Mirazur préparé par Mauro Colagreco, 3 étoiles au Michelin, 1100 euros pour un dîner Au Marsan d'Hélène Darroze, témoignent de cette envie attendue d'expériences gastronomiques. Autant d'instants privilégiés que célèbre Cordelia de Castellane, directrice artistique de Dior Maison, avec sa master class dédiée à l'art de dresser les tables (800 euros).

QUE LA FETE RECOMMENCE

Tel est sans doute le message que délivre l'envol des lots incluant magnums et expériences de dégustation signés MOET CHANDON (3800 euros), VEUVE CLICQUOT (4000 euros), DOM Perignon (3400 euros),  RARE CHAMPAGNE (1000 euros).

200  LOTS d’AMOUR, DE MÉMOIRE ET DE LIEN

Cette vente aux enchères s’est décidée en moins d’une semaine. Elle est devenue un musée imaginaire. Un cabinet de curiosités extraordinaires, grâce à l’énergie de tous les donateurs, de tous ceux qui les ont sollicités. Dreamteam. Des tirages photographiques signés, des dessins, des aquarelles, des talismans, des expériences immatérielles, sous la forme de visites privées, d’ateliers d’exception, des pièces uniques.

Pour ces héros du quotidien : personnel soignant, infirmières, animateurs, travaillant à préserver le bien-être d'une population à l'autonomie réduite. Ceux qui prodiguent soins, bonne humeur, à ces parents confinés dans leur chambre, touchés de plein fouet par le virus COVID-19. La vente caritative a été réalisée au profit de SOS EHPAD, opération à but non lucratif portée par la Fondation Recherche Alzheimer et son président -fondateur, le docteur Olivier de Ladoucette, psychiatre et gériatre. Le but de SOS EHPAD est de fédérer les générosités pour aider concrètement à améliorer le quotidien difficile du personnel des EHPAD, en première ligne dans la lutte contre le virus, et désormais seul lien avec nos aînés dépendants. Reconnue d’utilité publique, la Fondation s’engage à reverser 100% des dons reçus sur sosehpad.fr sans prélever de frais de gestion. Via SOS EHPAD, il est possible au plus grand nombre de soutenir les établissements en difficulté (sélectionnés avec le concours des fédérations d’EHPAD) mais également de flécher des dons vers l’établissement où se trouve un proche qui y réside.

Les fonds collectés sont versés à 100% (sans aucun frais de collecte ou de gestion) pour soutenir des initiatives pragmatiques à l’endroit du personnel : achat de matériel de protection, masques, gants, gel hydro-alcoolique, fournitures de repas, café, thé, boissons…, gardes d’enfants à domicile, taxis, nuits d’hôtel à proximité des EHPAD, amélioration des salles de repos (matériel...). Les établissements décident, en fonction des besoins prioritaires, de l’affectation des fonds au service du personnel. Une justification de l’usage des fonds par les établissements récipiendaires des dons sera exigée.

 

SPECIAL THANKS TO

David Batty, Barbara Loison, Nicolas Ouchenir, Lucien Pagès et Jonathan Ros (Lucien Pages Communication), Melody Patin, Karine Porret, Maud Rabin, Romain Monteaux Sarmiento (TAJAN), Christophe Renard, Nathalie Rykiel, Laurence Simon et Bénédicte Epinay, nouvelle présidente du Comité Colbert qui a largement soutenu et relayé cette initiative, ainsi que Mickael Soria, Stefano Cantino, Jean Charles Trehan, Chrystel Brossette (LVMH), Valérie Duport (Kering) et le groupe EPI ainsi qu'à tous les donateurs, contributeurs et enchérisseurs, Audrey Mouterde, Julie Garcia, Remi Lambert et Katia Besnier chez Tajan, et tous les journalistes qui ont oeuvré à diffuser cette information à travers une vision généreuse et humaniste.