Ouverture des ventes aux enchères de fin d'année à l'Espace Tajan

 

À partir du 20 Novembre 2018, Tajan présentera la première partie ses traditionnelles ventes aux enchères de fin d’année. Comme à chaque clôture de saison, nous proposerons aux amateurs d’art une très belle sélection d’œuvres et de mobiliers signés par les plus grands artistes du XXème siécle.

Le mardi 20 Novembre à 18h, la vente Arts Décoratifs du XXe retiendra sans aucun doute l’intérêt des collectionneurs. La vacation offrira un très beau panorama des grands noms Art Déco du XXe, tels que Dalpayrat, Emile Gallé, Lalique, Daum Nancy, Dunand, Arbus ou encore une sublime sculpture de Janine Janet. La vente sera marquée par la présence de plusieurs pièces signées Eugène Printz, dont Tajan se fait désormais spécialiste. Plusieurs lots signés Ruhlmann également… dont une incroyable commode demi-lune estimée entre 70 000 et 100 000€. 

Parmi les 200 lots présentés, on note deux collections très attendues : Une collection inédite d’abord, issue de l’entourage de l’orfèvre danois Christian Fjerdingstad. Puis une collection dédiée à l’œuvre céramique d’André Borderie et à sa collaboration avec Pierre & Véra Szekely.

Enfin, les amoureux d’architecture seront forcément enthousiasmés par un chapitre consacré à « l’aménagement d’une villa vénitienne », ainsi que par le lot phare de cette vacation : Une grande lampe de salon « Lotus », par Louis Comfort TIFFANY, abat-jour modèle « 1524 », qui devrait largement dépasser son estimation de 40 000€. 

À partir du 27 Novembre, c’est la peinture et la sculpture qui seront à l’honneur. Le mardi 27, l’Espace Tajan accueille sa vente prestige d’Art Contemporain. Le catalogue présentera des artistes renommés :  un compression de César des années 70, un « Hibou de Meryll » en bronze signé François-Xavier Lalanne ou encore une incroyable sculpture de 160cm, datant de 1982, en bois et fer par Manolo Valdès et mise à prix à 150 000€. Vous pourrez également enchérir sur une peinture « Bison » de Mario Merz, un paysage de l’artiste Brésilien Antonio Bandeira, hommage vibrant à la nature, plusieurs toiles colorées de Theodoros Stamos et une magnifique toile de Maurice Estève.

L’Évènement contemporain fera place le lendemain, le 28 novembre, aux grands artistes modernes. 50 lots d’exception, dont chacun saura susciter l’attention des participants. Le lot 5 notamment, une vue du canal de Douai, datant de 1931 par Henri le Sidaner estimée à 70 000 – 100 000€, suivie d’une huile de Vuillard et d’un bronze captivant d’Aristide Maillol.

Récemment redécouvert dans nos dernières ventes, le peintre français Henry Valensi sera aussi représenté, par une toile majestueuse « A travers le Sahara », réalisée en 1925, lors d’un voyage avec Louis Renault. Très recherchée également, une œuvre de Fang Junbi (Fan Tchunpi), nommée Portrait d’enfant endormi. L’artiste chinoise, née à Fuzhou en 1898, quitte la Chine en 1911, suite à la Révolution, pour rejoindre la France. A son arrivée, elle intègre l’Académie Julian puis l’école des Beaux-Arts où elle découvre la culture occidentale. De retour en Chine, un an plus tard, elle utilise les procédés des maîtres chinois traditionnels, et applique la technique occidentale du modelé. Cet effort de synthèse des deux esthétiques est particulièrement représenté dans l’œuvre présentée ici, estimée 40 000 – 60 000€. 

Cette première session de ventes se clôturera le 29 novembre, par un après-midi dédié aux grands vins et spiritueux. De quoi trouver son bonheur pour les fêtes de fin d’année. L’étude proposera une deuxième session de ventes du soir, à partir du 11 décembre 2018, consacrée cette fois-ci aux bijoux, aux montres de collection, à l’art asiatique, la mode et aux tableaux anciens.